HomeAbout UsGalleryCVLatest NewsContact Me

Jewellery Catalogue
Jewellery Catalogue
Painting Gallery
Painting Gallery
Jewellery on Model
Jewellery on Model

La spirale des reves 11/1/2008


Le travail de I'artiste Maja Soric nous introduit ineluctablement a celui d'un autre maitre slave fort
meconnu en Egypte, bien que son ceuvre detraie la chronique depuis les annees 1950. II s'agit de son propre maitre : Joze Ciuha. Vne thematique imagee assez speciale, des compositions narratives, un mariage du modernisme et des influences byzantines, notamment le cote iconographique, une certaine legerete deliberee ... bref, plein d'eJements en commun entre le maitre et sa disciple, meme si cette derniere avoue essayer de se liberer du joug de son gourou, surtout ces deux dernieres annees. C'est-a-dire peu de temps apres sa derniere exposition tenue a l'atelier d'Alexandrie en l'an 2000. « C'est lui qui m'a dit: un jour tu dois jouer, tu dois introduire ta feminite dans ton travail ».
Mais dans cette expo
sition-ci, c'est surtout son enfantillage raisonnable qui I'emporte. Car avant tout, Maja Soric se confirrne en tant que femme capable de serieux et d'enfantillage. Son cote reveur, desireux toujours d'aller audela des choses, prend nettement le
dessus - dans cette exposition - sur
l'aspect equilibre et stable du personnage public ayant travaille jusqu'en 1989 sur des questions qui ont trait au developpement, a la condition feminine, etc.
Tout au long de l'exposition tenue a la galerie Zamalek, elle met en avant des ceuvres OU le bleu est roi. Rien que les titres des tableaux ne sont pas sans rappeler d'autres de Joan Miro, tels Carnaval d'Arlequin et Danseurs acrobatiques. Elle aussi presente ses personnages s'envolant dans la nuit, une nuit fantasmagorique. Tout un repertoire de signes, de formes d'animaux, peut-Hre de protozoaires, de creatures avec des antennes sur la tete, d'engins comme des cerfs-volants, de tours comme des moulins a vent ou des
phares lointains,' de cha ts bottes ... est agence pour manifester une fantaisie debridee a la Miro. Le clair de lune fait souvent mieux sortir les degradations du bleu, lequel est parfois assorti d'une dorure sur bois et papyrus. Ainsi, si l'ensemble des ceuvres expo sees narrent de petites fables dont seule l'artiste connait les secrets, les ceuvres dorees delivrent un mystere propre aux icones. Des icones modernes qu'elle enduit a l'acrylique.
Maja Soric est l'une des nombreuses Slaves marquees par les icones de l'Europe orientale, sans doute. Mais c'est aussi l'une des nombreuses femmes qui se sont cherchees pendant tres longtemps : " Au debut, je peignais des visages comme emprisonnes dans des structures, hesitant entre sortir et ne pas sortir. Affivee en Egypte vers 1989, j'ai commence a peindre des papillons et des partes, ensuite des femmes (comme dans l'exposition au centre Hanaguer, en 1996) ». L'une de ses amies commentait son itineraire en souriant, comme interpretant un reve : avant tu etais bloquee, apres tu as trouve les papillons, les portes et maintenant tu es presque une femme libre. Elle tente en effet de l'etre serieusement, meme si les spectres de Miro et de Ciuha sont toujours omnipresents.
Dalia Chams
 


 

All Rights Are Reserved and Protected to Maja Soric
www.majasoric.com
Designed and Developed by Mohamed EL Messeiry www.messeiry.com Instagram
ss